Madeleines à l’Amande 

Une envie de quelque chose de vite fait pour la rentrée. J’ai trouvé cette recette sur le site « Cake In the City ». J’étais intrigué par des madeleines qui se font en quelques minutes… En  deux temps trois mouvements les voilà dans le four.

Madeleines à l'Amande

Pour 20 madeleines :

130 gr sucre en poudre
3 oeufs
120 gr farine T55
1 sachet de levure chimique ( 11 gr)
50 gr poudre d’amandes
130 gr beurre doux

Préchauffer le four à 180°C en chaleur tournante.

Sortir les plaques de moules et les beurrer avec un petit morceau de beurre. Les placer au réfrigérateur.

Dans une petite casserole mettre le beurre et le faire fondre à petit feu. Stopper le feu une fois la totalité du beurre fondu et le verser  dans un récipient. Laisser tiédir.

Dans un récipient tamiser la farine, la levure et la poudre d’amandes. Réserver.

Dans le bol du robot, muni du fouet ajouter le sucre et les œufs. ( utiliser un récipient et un batteur électrique à défaut ).
Démarrer le robot en vitesse moyenne. Le mélange va devenir mousseux et jaune pâle.
Ajouter le mélange sec et continuer de battre, juste pour obtenir un pâte homogène. Finir en ajoutant le beurre fondu et remuer délicatement avec une Maryse.

Sortir les moules du frais. Fariner chaque empreinte légèrement. Taper le moule pour enlever l’excédent de farine.

Dans chaque alvéole verser de l’appareil au 3/4. Enfourner pour 12 minutes de cuisson.

La Crème et Les Gâteaux :

J’utilise des plaques rigides, pas de plaque en silicone. Mes empreintes sont de 4 cm / 7 cm.  Avec ces quantités j’ai fait une petite trentaine de madeleines. La taille des miennes est surement plus petite que celle du site, d’où la diminution du temps de cuisson = 6 MINUTES.

Avec cette recette j’ai obtenu des madeleines sans la fameuse bosse. J’ai gardé un peu de pâte pour le lendemain pour essayer d’obtenir la bosse ( choc thermique ). Juste une légère bosse ! Elles sont très moelleuses, mais manquent un peu de corps et de matière à mon goût. Sinon la saveur légère de l’amande est délicieuse.

Les madeleines sont à déguster rapidement. Sinon les conserver dans une boîte hermétique, mais les déguster vite vite, elles ont tendance à sécher très très vite. Pour mieux les conserver je les mets dans un sac de congélation et au moment de servir je les dépose dans une jolie boîte.

Voici d’autres recettes de Madeleines de mon blog :

Madeleines au CITRON
Madeleines de Philippe CONTICINI
Madeleines à la fève Tonka
Madeleines natures
Il me manque des madeleines au Chocolat !!!

logo-rond-1

Publicités

Cake Citron et Sésame Blanc de Michalak

A peine mon moule reçu, une envie irrépressible de le tester. J’ai jeté mon dévolu sur un cake du livre de Christophe MICHALAK  » L’Ultime Cake Book ». Pour tout dire j’ai acheté ce moule exprès pour ça. Et encore une fois, convaincue par les cakes du Chef, quel moelleux !

Lire la suite

Appareil à Biscuit Roulé de Christophe MICHALAK

Encore une envie de découvrir une recette du dernier livre du CHEF « L’Ultime Cake Book ». Un Biscuit roulé ! Pour moi un souvenir de petite enfance associé aux anniversaires chez Marie. Un biscuit roulé à l’abricot que fessait sa maman à chaque anniversaire, un délice !

Lire la suite

Appareil à Cake de Michalak 

Une envie d’un gâteau vite fait. Depuis un moment j’avais envie de tester l’appareil à Cake du nouveau livre  » L’ultime CAKE BOOK  » du Chef Christophe MICHALAK.
Appareil à cake de Christophe Michalak

Je trouve le nombre d’oeufs énorme !!! Dans ce cake il y a 215 gr de jaunes d’oeufs. Soit environ 10 jaunes d’oeufs.  Et la quantité de sucre très importante aussi. Mais comme dirait le Chef c’est une TUERIE !!! Ce cake est incroyablement bon. Il est très moelleux et a un goût inimitable. J’adore. On en oublie ce qu’il y a dedans à la première bouchée.

Le Chef utilise un moule à Kouglof de 22 cm de diamètre. N’ayant pas ce moule j’ai utilisé un tout petit moule de 13 cm de diamètre ( celui en photo, c’est plus beau ) et un moule à Cake de 11 cm / 25 cm.

Pour le moule à Kouglof :

235 gr farine T55
310 gr sucre en poudre 
150 gr crème fraîche épaisse entière 
6 gr levure chimique 
95 gr beurre doux 
215 gr jaunes d’oeufs 
Pour graisser le moule (j’ai divisé les quantités par 2, trop de gaspillage) 
50 gr beurre demi-sel 
10 gr farine 

Faire fondre le beurre dans une casserole sur petit feu. Réserver à température ambiance.

Dans la cuve du robot, muni du fouet, ajouter le sucre en poudre et les jaunes d’oeufs. Fouetter le mélange pendant 5 minutes pour le blanchir. Le mélange va devenir plus clair et mousseux. Incorporer la crème fraîche et fouetter de nouveau pour l’incorporer. Ajouter ensuite le mélange farine / levure. Mélanger avec une spatule juste pour avoir un appareil homogène. Finir en ajoutant le beurre fondu.

Dans un bol ajouter le beurre demi-sel mou et la farine. Mélanger bien et appliquer avec un pinceau sur tous les bords du moule.

Verser l’appareil dans le moule. Enfourner dans un four préchauffé à 160°C pour 50 minutes de cuisson. Pour tester la cuisson du cake, piquer le gâteau avec un couteau, la lame doit ressortir sans traces de pâte.

Pour la cuisson de mes 2 cakes j’ai ajusté le temps. Pour le petit 25 minutes et le grand 40 minutes. Le mieux c’est le test du couteau.

Sortir le moule du four. Attendre un peu avant de le démouler. Puis le retourner sur une grille et laisser refroidir.

Comme tous les cakes il se conserve plusieurs jours emballé dans du film alimentaire.

Crêpes sucrées de Christophe FELDER 

Youpi c’est la chandeleur.!!!  Alors on sort sa crêpière et on fait sauter les crêpes…  J’ai voulu trouver une nouvelle recette de pâte à crêpe qui change de ma recette traditionnelle. Et c’est encore une fois que je me suis redirigée vers le Chef Felder. Je sais que c’est une valeur sûre. Et encore une fois je ne suis pas déçue .

Crêpes sucrées de Christophe FELDER

Pour 20 crêpes environ :

250 gr farine T55
160 gr sucre en poudre 
4 gros œufs frais 
2 pincées de sel 
2 cas huile neutre type pépins de raisins 
2 cac Cointreau ou autre alcool comme Rhum ( facultatif.) 
800 gr lait demi écrémé 
1 sachet de sucre vanillé 
50 gr beurre doux ( pour la cuisson) 

Préparation de la pâte à crêpes :

Dans un grand récipient ajouter la farine,  le sucre,  le sucre vanillé,  et le sel. Ajouter les œufs un par un et avec un fouet bien mélanger pour avoir une pâte bien épaisse et sans grumeaux.  Ajouter un peu de lait et fouetter vivement. Puis ajouter le reste du lait doucement en plusieurs fois. Si vous avez tout de même quelques grumeaux ne pas hésiter à mixer la pâte avec un robot plongeant ou un blender.

Verser la pâte dans une bouteille d’eau de 1,5 litres, avec un entonoir, et placer au frais pour 1 H minimum de repos.

Cuisson :

Sortir la bouteille du frais.  Ajouter l’huile directement dedans et bien secouer le tout.

Faire fondre les 50 gr de beurre.

Allumer le feu pour faire chauffer la poêle.  Avec un essuie tout,  ou un pinceau,  graisser la poêle.  Verser la pâte directement dans la poêle. La cuisson est à ajuster selon les préférences de chacun.  Renouveler jusqu’à la fin de la pâte en beurrant la poêle à chaque fois.

Allumer votre four au thermostat 1 ou 2 ( la plus faible température environ 40°C ). Recouvrir une assiette de papier aluminium.  Y déposer l’ensemble des crêpes.  Les recouvrir d’un tissu humide et laisser au four jusqu’à dégustation. Cette façon de faire, décrite par le Chef, permet de garder des crêpes moelleuses qui ne sèchent pas.

Ces crêpes se dégustent avec du sucre,  du citron, du beurre fondu,  du chocolat,  du Nutella,du caramel au beurre salé,…..

Régalez vous bien,  les grands comme les petits !

Crêpes sucrées de Christophe FELDER

La Crème et Les Gâteaux :

Ces crêpes sont succulentes. On peut varier avec l’alcool de son choix. Moi j’apprécie beaucoup les crêpes avec du rhum. On peut ajouter aussi de la fleur d’oranger.  Je dois avouer que même sans garniture ces crêpes sont délicieuses. Elles sont très moelleuses, pas sèches du tout. C’est un vrai régal. Merci Chef !

Ces crêpes sont assez souples. Si on veut les faire assez fines, elles sont délicates lors de la manipulation. Il faut donc un peu de douceur !

BONNE CHANDELEUR !!!

logo-rond-1